Le contrat en alternance est accessible pour devenir boucher

Le contrat en alternance est accessible pour devenir boucher
Votre avis sur ce site

L’agroalimentaire est l’un des secteur qui recrute le plus, surtout dans la région bretonne qui compte environ 160 000 personnes dans ce domaine d’activité. Aujourd’hui, les formations dans ce secteur se sont développées et se sont diversifiées afin de mieux satisfaire les futurs professionnels mais aussi les employeurs.

Une formation solide basée sur l’apprentissage du métier

Les métiers de l’alimentaire attirent de plus en plus de jeunes car ils regroupent plusieurs professions, dont certaines peuvent se poursuivre en alternance. En effet, le métier de boucher peut être suivi grâce à un contrat en alternance, permettant aux jeunes de se former au plus vite à la profession.

Cette voie se pratique en centre de formation et en entreprise, et même si elle reste plus compliquée que la voie classique, elle reste efficace pour entrer plus rapidement dans la vie active car l’élève est autonome et opérationnel à la fin de son contrat.

D’ailleurs, bon nombre d’employeurs préfèrent embaucher les jeunes sortant de ce système, car il aura acquis une expérience significative durant son apprentissage.

Le contrat en alternance : un véritable contrat de travail

En optant pour le contrat en alternance, le jeune bénéficie d’une rémunération mensuelle, calculée selon un pourcentage du Smic et selon son âge. Ce contrat est un contrat de travail, de ce fait, l’élève, a les mêmes droits que les salariés de l’entreprise comme les congés payés, exceptionnels ou autres.

Il peut demander un congé de 5 jours afin de se préparer à l’examen, et mettre toutes les chances de son côté pour obtenir son diplôme. Ce contrat est beaucoup plus complexe à suivre, c’est pourquoi il faudra se montrer courageux et persévérant durant toute sa durée.