Comprendre les normes des chaussures de sécurité

Normes chaussures sécurité

La norme EN 20345 concerne les chaussures de sécurité basiques. Elle est ensuite découpée en plusieurs sous-catégories en fonction de la sécurité, la qualité et la solidité.

Les normes de base

La protection de base présente un embout au niveau des orteils résistant à un choc de 200 joules (équivalant à un objet de 20 kg tombant d’une hauteur d’un mètre) et aux risques d’écrasement sous une charge de 1500 kg (sans chute).

Norme S1

La chaussure résiste à la rupture, la déchirure et les hydrocarbures. Elles sont en revanche perméables à la vapeur d’eau.

Norme S1P

C’est la chaussure de la norme S1 avec une semelle anti-perforation.

Norme S2

Ces chaussures répondent à la norme S1 mais sont en plus imperméables, permettant le travail à l’extérieur.

Norme S3

Chaussure identique à la S2 possédant une semelle anti-perforation.

Les normes associées

Ce sont les options qui font partie des normes de bases.

Norme A
Chaussure antistatique, obligatoire pour toutes les normes S.

Norme E
Le talon doit pouvoir absorber les chocs, obligatoire pour toutes les normes S.

Norme WRU
La chaussure doit être composée d’une tige hydrofuge, obligatoire pour les normes S2 et S3.

Norme P
La semelle anti-perforation, acier ou matériau composite, obligatoire pour les normes S1P et S3.

Norme FO
Leur semelle doit être résistante aux hydrocarbures.

Norme HRO
La semelle de contact doit résister à la chaleur par contact direct.

Norme CI
Chaussure comprenant l’isolation au froid.

Norme HI
Chaussure comprenant l’isolation à la chaleur.

Norme WR
Chaussure de sécurité hydrofuge.

Visiter le site internet