Dimitri Casali, le professeur et l’écrivain

« Vulgarisation de l’histoire » : tel est le slogan qui qualifie les écrits de Dimitri Casali. Tout jeune élève dans une école de la république, ses enseignants parviennent à lui transmettre le virus de l’histoire. Après une pause des études universitaires, il décroche avec la mention très bien une maîtrise en histoire. Son expérience de professeur dans un collège à Saint Cloud sème les bases de sa vie d’auteur. À Cergy-Saint-Christophe, collège en zone d’éducation prioritaire, il doit apprendre à des jeunes l’histoire de la France. Il délaisse les méthodes conventionnelles et innove en créant des cours d’histoire sous forme de musique rock. Le succès de cette méthode est une preuve qu’on peut enseigner différemment l’histoire.

Dimitri Casali et les outils pédagogiques

Il s’engage dans la production d’outils pédagogiques dont le rôle est d’amener les jeunes à s’intéresser davantage à l’histoire. Avec l’aide de son ami d’université à Paris-IV Antoine Auger, ils mettent au point une méthode révolutionnaire d’apprentissage pour les grandes classes de l’école maternelle. Cette méthode est expliquée dans le livre « Les Univers » publié aux éditions Sed et jouit d’une bonne popularité chez les instituteurs. À travers ce manuel, ils utilisent la lecture et l’analyse de documents comme supports d’apprentissage

Visiter le site internet